Retraite

Comment préparer sa retraite ?

Quels placements choisir pour sa retraite ?

Le passage à la retraite est l’un des derniers grands changements dans sa vie, mais elle représente aussi une perte de revenu de 30 % à 70 % de revenu. C’est pour cela que beaucoup de Français épargne sur des placements à long terme afin d’avoir un complément de revenu à la retraite. Mais avant de parler de placement de retraite, il serait d’abord pertinent de connaître ses droits à la retraite.
Comment ?
En faisant un audit de ses droits de retraite et un bilan de votre patrimoine, afin d’estimer les revenus complémentaires que vous aurez au jour de votre retraite.

La première phase, c'est l’audit de retraite

Contrôle du Relevé de carrière.

  • Une analyse du relevé de carrière pour mettre en place les correctifs si nécessaire
  • Une rectification des anomalies.

Calcul des droits.

  • Besoin revenu retraite = RETRAITE ESTIME + REVENU PLACEMENT

Audit patrimonial.

Elle va permettre d’avoir une photographie précise de votre patrimoine et de le projeter jusqu à la date de votre départ à la retraite.

  • Approche civile, fiscale : avantages matrimoniaux, impact de la fiscalité sur votre patrimoine.
  • L’audit financier permet de repérer l’épargne dormante et l’épargne rémunératrice, vous permet de réorganiser l’ensemble des placements existants.
  • La détermination du budget de vie actuel et futur.

Maintenant, que vous connaissez votre besoin de création de capital pour vivre votre retraite pleinement. Quelle stratégie choisir ?

L'approche mono produit

Que voit-on généralement ? Un empilement de placement et de bien immobilier les uns à côté des autres sans but précis sauf de capitaliser. Les caractéristiques techniques de ses produits sont souvent méconnues et mal exploitées.
Il y a ceux qui sont mis en place par votre entreprise et ceux que vous réalisez vous-même.

 

Par votre entreprise

Il y a la mise en place par l’entreprise, à la volonté du dirigeant ou par une obligation de la convention collective :

 

  • PER d’entreprise obligatoire :

Le PER Obligatoire remplace le PER Entreprises, anciennement appelé « article 83 CGI ». C’est un contrat d’assurance retraite collectif souscrit par l’entreprise au profit de l’ensemble ou d’une partie des salariés. Les sommes épargnées sont débloquées à la retraite sous forme de capital et/ou rente.

Un revenu supplémentaire pour les cadres dirigeants. Le dispositif “article 39 CGI”, c’est la garantie pour les cadres dirigeants d’un revenu supplémentaire à la retraite, dont le montant est défini à l’avance.

Les deux PER d’entreprise, un collectif et un obligatoire, peuvent être regroupés en un seul si l’entreprise souscrit aux deux enveloppes.

Concernant l’épargne salariale, il existe plusieurs produits :

L’intéressement est lié aux performances de l’entreprise dans laquelle vous vous trouvez. Le montant perçu est fixé préalablement dans un accord, il est versé sur un plan d’épargne salariale. La participation, quant à elle, correspond à la part de bénéfice que peut, vous versez votre employeur. Elle est obligatoire dès lorsque votre entreprise a pendant les cinq dernières années employé au moins 50 salariés.

  • PEE : c’est le Plan Epargne Entreprise, c’est un investissement dans un portefeuille à valeur immobilière. Mais attention les sommes placées sont indisponibles pendant 5 ans sauf en cas de déblocage.
  • PERCOL : c’est le Plan d’Épargne pour la Retraite Collectifs, il sert à épargner pour votre retraite. Les sommes versées sont bloquées jusqu’à cette échéance. Il est en général reversé sous forme de rente.

Il s’agit pour nous du meilleur produit de retraite, avec deux points d’attention : la qualité des fonds proposés et la valeur ajoutée du produit. Ils sont intéressants, car avec peu très peu charger en charges socialement et fiscalement.

Les leviers de l’abondement, de l’intéressement et de la participation sont au maximum d’en cumuler par personne.

UN CONSEIL OU UNE PROPOSITION COMMERCIALE ?

Vous avez une question sur un produit ou sur un besoin d’audit, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller.

Attention, les plages de rendez-vous sont limitées, car nous désirons conserver une qualité de prestation.

Vos investissements

Par capitalisation :

  • L’assurance vie / Le contrat de capitalisation : 

Concernant l’assurance vie, il s’agit d’un investissement financier qui permet au souscripteur d’épargner de l’argent, dans le but de le transférer au bénéficiaire en cas d’incident lié à l’assuré : son décès ou sa survie.

Relativement au contrat de capitalisation, ce n’est pas un contrat d’assurance vie, car il ne repose en aucun cas sur une couverture des risques ; autrement dit, en tant que souscripteur, il ne dépend pas de votre durée de vie ! Comme son nom l’indique, il vous permet de capitaliser une somme d’argent et de la verser à différents types de médias. Ce type de contrat présente des avantages fiscaux considérables, car les intérêts perçus pendant la période de rétractation bénéficient d’un traitement préférentiel. De plus, le contrat de capitalisation ne fait pas partie de votre assiette de l’impôt foncier (IFI).

  • PEA / Compte titre :

Par rapport au Plan d’Epargne en Action, comme son nom l’indique, il vous permet d’investir sur des actions européennes. Il a pour finalité de vous construire une rente viagère ou un capital. L’avantage est que les revenus que vous obtiendrez grâce au PEA sont exonérés d’impôts, elle est appliquée seulement après 5 ans, mais il y a quand même des prélèvements sociaux (taux : 17,2%).

À propos du compte titre, il s’agit d’un compte bancaire utilisé pour déposer les valeurs mobilières des clients (actions, obligations, fonds d’investissement, SICAV, etc.), et effectuer des opérations de transfert et de conservation de titres, telles que le versement de dividendes. Il vous permet d’investir dans des valeurs mobilières cotées sur la plupart des marchés financiers.

Ces derniers sont complémentaires, mais différents au niveau fiscal et de la gestion.

Grâce à l’Immobilier :

  • SCPI ou immobilier physique:

La SCPI est une société civile de placement immobilier. La SCPI a pour but d’acquérir et de gérer du patrimoine pour en dégager un rendement. L’investissement se fait principalement dans l’immobilier tertiaire (liés aux métiers de services, les bureaux et les commerces en tête).

– Rendement : une SCPI de rendement est lorsque vous possédez des bureaux et du commerce, le seuil de rentabilité est souvent supérieur à 5%.

– Démembrement : Le démembrement immobilier consiste à séparer la jouissance (l’usufruit) des murs (nue-propriété), jusqu’à la fin de l’usufruit. À la fin de l’usufruit, le bien démembré rejoint la nue-propriété et le bénéficiaire de cette dernière devient alors plein propriétaire en franchise de droits fiscaux. Le démembrement immobilier représente ainsi une très bonne manière de transmettre un patrimoine en évitant à ses descendants d’avoir à payer des droits de succession. Source : https://www.capital.fr/immobilier/demembrement-de-propriete-1338006

Aussi connu sous le nom de crowdfunding, il s’agit de lever des fonds auprès d’investisseurs privés afin de financer des projets dans le secteur immobilier. Il s’agit d’un prêt consenti par de futurs investisseurs pour financer le plan immobilier déterminé proposé par le promoteur. Fournir conjointement des fonds pour les projets de promoteurs immobiliers et facturer de 8% à 10% d’intérêt par an.

C’est une société d’investissement immobilier cotée. Il s’agit simplement d’une société immobilière cotée avec un régime fiscal spécifique : la « transparence fiscale ». Les Foncières sont une société spécialisée dans l’acquisition (ou la construction), la détention et la gestion d’actifs immobiliers.

Par défiscalisation

D’un point de vue financier :

  • Pour bien concevoir sa retraite, l’assurance vie est une enveloppe fiscale à privilégier. En effet, vos gains ne sont pas imposés tant que vous ne retirez pas d’argent. Et si vous retirez vos gains après les 8 ans de cette dernière, vous bénéficiez à plein de la niche fiscale.
  • Pour le PEA, non seulement vos gains ne sont pas taxés tant que vous ne retirez pas d’argent, mais ils ne sont pas taxés non plus si vous retirez après les 5 ans.
  • PER individuel, du point de vue fiscal, le principal avantage du PER est de vous permettre de déduire vos cotisations, versées sur votre contrat de retraite, de votre revenu imposable. Cette déduction est possible dans la limite d’un plafond fixé pour chaque membre de votre foyer fiscal. La contrepartie du contrat PER est qu’a la sortie vous serez imposable sur le capital et les intérêts.

Du côté de l’immobilier : 

  • Grâce aux lois Pinel, Censi-Bouvard, Cosse, Denormandie, Malraux etc. vous générez un capital immobilier en partie grâce à une réduction d’impôt, mais attention la réduction d’impôt n’est que la cerise sur le gâteau. Il ne faut jamais acheter un bien immobilier pour la réduction d’impôt. Un adage dans l’immobilier dit ” l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement”.
  • Il y a beaucoup de paramètres à contrôler dans la zone où vous voulez investir :
    • Quels sont les loyers pour le type de bien ?
    • Quel est le prix au mètre carré dans le quartier en neuf et dans l’ancien ?
    • Quels sont les services à proximité ?

 

L'approche multi produits

En quoi consiste l'approche mult-produits ?

Cette dernière associe le meilleur de chaque produit pour avoir un complément de retraite. Afin de trouver la meilleure solution qui convient à vos besoins.

Pour mieux comprendre, prenons l’exemple de Monsieur Michel DURANT, il veut arrêter de travailler à 60 ans, mais il ne percevra sa retraite qu’à 65 ans.

Comment générer un revenu entre 60 ans et 65 ans ? Puis comment assurer un revenu complet pour maintenir le niveau de vie après 65 ans ?

Première phase : vivre de son capital pendant 5 ans de 60 ans à 65 ans.

  • Une cession d’un bien immobilier, complété par un revenu foncier qui couvre une partie du besoin.
  • La sortie en capital sur le contrat PER individuel à partir de 62 ans et un retrait programmé sur les contrats d’assurance-vie.

La deuxième phase : la perception de la retraite

  • Nous utilisons les contrats de retraite entreprise PERCOL et Article 83 CGI pour avoir une rente complémentaire.
  • Toujours avec le complément du revenu foncier et des retraits sur les contrats d’assurance-vie.

Il n'y a pas de réponse toute faite ou de martingale pour avoir un revenu complémentaire à la retraite. Un suivi de votre patrimoine et du conseil sur la durée est la seule solution.

 

 

Qu’est-ce qu’une retraite supplémentaire ?

Elles désignent d’une part les régimes de retraite facultatifs subventionnés fournis par certaines entreprises à leurs salariés (non obligatoires légalement), d’autre part, les produits d’épargne-retraite personnelle. En plus des régimes de retraite obligatoires, ces systèmes permettent également à chacun d’accumuler une épargne-retraite.

Qui peut bénéficier du PERCOL ? 

Toutes les entreprises peuvent fournir un PERCOL à leurs employés, même si elles n’ont pas mis en place de PEE.

Qu’est-ce qu’une rente viagère ?

Il s’agit d’un paiement mensuel ou trimestriel à un bénéficiaire jusqu’à son décès. En contrepartie, le capital ne peut être récupéré et ne peut être transféré aux héritiers. La rente prend fin au décès de son bénéficiaire, à moins que le contrat ne prévoie le retour de la rente par le conjoint ou tout autre bénéficiaire désigné.

Qu’elle est la différence entre un compte titre et un PEA ?

La principale différence entre le plan d’épargne en actions (PEA) et le compte titres ordinaire est que le premier est réglementé par l’État, tandis que le second n’est pas réglementé par l’État. Le PEA bénéficie donc de son cadre fiscal privilégié exclusif.

Qu’elle est la différence entre une SIIC et une SCPI ? 

Par conséquent, les sociétés d’investissement immobilier cotées ou SIIC ne doivent pas être confondues avec la SCPI ou la Société Civile de Placements Immobiliers, qui ne peuvent être cotées sur différentes bourses.

Qu’est-ce que la loi PINEL ?

Il s’agit d’un système de défiscalisation immobilière, mis en place en 2014, et la période de validité est prolongée jusqu’en 2021. Il permet à tout investisseur d’acheter une maison neuve dans le but de la louer pour bénéficier de réductions d’impôts.

Qu’est-ce que le PER individuel ?

Successeur du contrat PERP et Madelin, le PER personnel peut être souscrit par n’importe qui. C’est un produit d’épargne à long terme qui peut être capitalisé pour constituer une pension complémentaire. Ce nouvel investissement dédié à l’épargne retraite présente certains avantages : possibilité de sortie de capital au moment de la retraite, transférabilité, libération anticipée et fiscalité favorable en cas de transmission.