C’est une manière d’éviter de diluer l’implication des salariés. En cas d’augmentation de capital, le droit préférentiel de souscription leur permet de maintenir le même ratio d’actionnariat.