La protection du foyer

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est important de protéger sa famille, mais qui connaît réellement sa couverture en cas l’arrêt de travail, l’invalidité ou le décès pour lui et sa famille.
Nous allons donc voir quels sont les points de contrôle à mettre en place, aussi bien dans votre foyer, que dans votre entreprise si vous en êtes le dirigeant.

Protection du foyer

Comment protéger sa famille d’un risque lourd ?

Protéger sa famille de tout risque est important. Cela se fait d’abord par la connaissance de l’ensemble de ses droits et de ses couvertures mis en place au sein de son travail et de son foyer.

Cette protection du foyer repose sur plusieurs piliers :

  1. Votre régime social

  2. Vos contrats d’entreprise

    • Pour les salariés, leur convention collective d’entreprise met en place des contrats de prévoyance, de mutuelle voire de retraite complémentaire au régime de base. Ces contrats sont majoritairement obligatoires.
    • Pour les travailleurs non-salariés (TNS), il s’agit de contrats facultatifs en prévoyance, santé et retraite qui couvriront les manques générés par des régimes sociaux. Ces contrats étant individuels, un niveau de vigilance devrait être accru à la souscription.
  3. Vos contrats individuels

    À titre privé, comme la Garantie de la Vie (GAV), la garantie Obsèques, l’assurance emprunteur.

    À titre Professionnel, comme la Garantie Homme clés, Pacte Dutreil ou Pacte associé.

  4. Vos frais de santé ou mutuelle

    Les frais de santé doivent aussi être contrôlés, ils peuvent être une source de dépenses importantes.

Quel est votre besoin de couverture et à quel niveau, vous désirez être couvert !

Quels sont les besoins exprimés ?

  • Quelle perte de salaire en cas d’arrêt maladie ou d’invalidité ?

Cela dépend de votre régime social et de votre complémentaire, vous trouverez plus d’informations dans les articles « protection du dirigeant » ou « protection du foyer », selon votre statut.

  • Quel contrat Madelin pour TNS choisir ?

Tout dépend de votre métier, de votre rémunération et de votre âge.

  • Quelles sont les meilleures assurances emprunteurs ?

Ce n’est pas la question de la meilleure assurance emprunteur, mais cela dépend principalement de votre état de santé et de vos besoins. Pour plus d’informations, nous vous conseillons de consulter l’article « assurance de crédit ».

Mais alors quelles sont les réponses apportées ?

Une réponse juridique

L’analyse de votre situation familiale et professionnelle peut permettre de répondre à beaucoup d’interrogations sur la protection de votre foyer.

Un certain nombre d’outils complémentaires sont mis en place afin de valoriser vos réflexions faites en partenariat avec votre notaire ou avocat.

Une réponse financière

Une analyse globale de vos droits permettra de déterminer quel est l’impact financier pour vous et votre famille en cas de problèmes graves de santé pour vous ou votre famille.

Nous pourrons ainsi déterminer quel type de garantie complémentaire correspondra à l’objectif ou pas.

Quelles sont les solutions ?

Les solutions pouvant être envisagées sont nombreuses et diverses, propres à chaque situation. Elles sont majoritairement d’ordre civil. Les garanties financières ne doivent être que le complément.

  • Pour le conjoint ou le partenaire

Il est possible d’avoir des aménagements du mode de vie, une protection de la résidence principale, un legs ou des avantages matrimoniaux ou la mise en place de couverture complémentaire.

  • Pour le dirigeant

Vous pouvez vous procurer une assurance Homme clé ou des pactes d’associés après une étude déterminant le niveau des garanties les plus adaptées.

  • Pour l’enfant handicapé

Il y a la transmission, le mandat de protection future.

  • La protection pour la dépendance

Il existe le mandat de protection future, le viager immobilier ou financier.

Comment se déroule l’audit de protection sociale

  1. Lors d’entretien physique ou par visioconférence, nous réaliserons la découverte de votre situation, de vos objectifs et de vos besoins.

    Nous vous enverrons le document de mise en relation et la lettre de mission que vous nous retournerez signée. Ces documents correspondent aux obligations d’informations et d’explications des coûts et frais liés à l’étude et à la relation future dans le respect de la charte de notre association professionnelle, l’ANACOFI. Il y sera joint la liste des documents à nous retourner afin de réaliser votre audit.

    Puis vous nous retournerez le tout, accompagné de votre paiement d’acompte s’il n’a pas déjà été effectué.

  2. Nous étudierons alors votre dossier (compter de 10 à 15 jours ouvrés environ) puis nous vous contacterons par téléphone dans un des créneaux que vous aurez fixés préalablement afin de valider avec vous notre compréhension de votre situation patrimoniale, de vos projets et de vos objectifs ainsi que de vos attentes.

  3. Nous analyserons votre situation patrimoniale, identifierons les problématiques les plus importantes dans le champ de la mission que vous nous avez confiée et rechercherons les solutions les mieux adaptées.

    Nous rédigerons un rapport à votre intention formalisant votre situation, vous présentant les problématiques à résoudre et les solutions proposées de façon pédagogique. Ce rapport vous sera adressé dans un délai d’environ 15 à 20 jours (fonction de la complexité de votre situation) après l’entretien mentionné à l’étape 2.

  4. Votre conseiller conviendra d’un rendez-vous afin de vous apporter les éclaircissements et les renseignements complémentaires qui vous permettront de prendre vos décisions dans les meilleures conditions.

    Il restera ensuite à votre disposition pour vous accompagner dans la mise en œuvre des mesures que vous aurez choisies.

Besoins d’un conseil ou d’une proposition commerciale ?

Vous avez une question sur un produit ou sur un besoin d’audit, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller.

Attention, les plages de rendez-vous sont limitées, car nous désirons conserver une qualité de prestations.

Questions / Réponses

Frais de santé : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque la personne assurée est malade, l’assurance sociale ne rembourse pas l’intégralité du coût de la maladie. Une partie est toujours à sa charge. C’est ce qu’on appelle le coût des soins de santé. Cependant, ces frais ne sont supportés par le patient que si le patient n’a pas souscrit une assurance-maladie complémentaire auprès d’une compagnie de coassurance ou d’une compagnie d’assurances.

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé individuelle ? 

Elle désigne/titularise les contrats d’assurance souscrits individuellement dont le but est de garantir l’indemnisation de toutes les dépenses de santé en complément du régime social de base, à savoir les frais d’hospitalisation, de médecine générale, les soins d’orthodontie, etc.

À qui s’adresse la mutuelle de santé individuelle ? 

La souscription à une assurance-maladie personnelle est intéressante pour tous, mais surtout pour les profils suivants : les étudiants (s’ils ne sont pas couverts par le contrat de leurs parents) ; les fonctionnaires ; les chômeurs ; les retraités ; les autoentrepreneurs ; les salariés du privé, pour compléter leur mutuelle santé d’entreprise proposée par l’employeur.

Qu’est-ce qu’une assurance Homme clé ?

Le contrat d’assurance Homme clé est un contrat d’assurance de prévoyance destiné à indemniser l’entreprise des dommages subis lors de la perte temporaire ou définitive de personnel indispensable à ses activités. Toute entreprise a potentiellement un ou plusieurs Homme(s) clé(s).

Qui est l’homme clé? 

L’Homme clé est une personne définie comme telle dans le contrat dont la disparition ou l’absence prolongée peut mettre en péril la pérennité de l’entreprise. C’est généralement le fondateur ou le dirigeant de l’entreprise, mais pas seulement. En particulier, il peut s’agir d’une personne disposant du savoir-faire, de l’expertise ou de la relation nécessaires, par exemple : un responsable commercial dont dépend le chiffre d’affaires de l’entreprise ; un chef cuisinier dans un restaurant ; un  » nez  » chez un parfumeur ; un grand couturier ; un chercheur…

Qu’est-ce que la prévoyance ?

La prévoyance est une protection sociale complémentaire au régime obligatoire. La sécurité sociale fournit une compensation pour chacun des risques, comme le décès, l’incapacité, l’invalidité, la dépendance, mais elle ne peut pas compenser entièrement la perte de revenu de l’assuré.